Mots-clés

,

Si le nom de Simone de Beauvoir nous est à tous familier, nous n’avons pas forcément tous eu l’occasion de la lire. Personnellement, elle fait partie de ces auteurs « sacrés » qui me font un peu peur, pour lesquels je suis tentée mais sans savoir si la lecture va être plaisante ou fastidieuse. Alors, j’essaie pour en avoir le coeur net. 

Mémoires d’une jeune fille rangée, Simone de Beauvoir (Folio, 472 pages)

L’idée de commencer par lire ses mémoires, dont Mémoires d’une jeune fille rangée est le premier tome, m’a séduite. Découvrir la personne avant son œuvre à proprement parler me semblait plus accessible. Une manière de faire connaissance, d’être présentées en quelques sortes.

Le pari est réussi ! Cette biographie nous fait découvrir la petite Simone, curieux personnage avide de culture et surtout de liberté, dans une famille bourgeoise classique du XXème siècle. On passe avec plaisir des descriptifs de la vie quotidienne à ses réflexions sur sa condition de petite et de jeune fille (et oui, très jeune sa condition féminine a été l’un de ses sujets de préoccupation !). Ce premier tome est marqué par la première guerre mondiale, à peine abordée par la « petite » Simone de l’époque. Il se termine au moment où nous pourrions en apprendre plus de ses rapports avec Jean-Paul Sartre, sur la seconde guerre mondiale…Bref, le découpage est bien prévu pour que nous ayons envie de lire le second tome : la force de l’âge.

J’ai beaucoup apprécié la franchise avec laquelle l’auteure nous confie ses mémoires et j’espère que c’est une caractéristique de sa plume. Plume qui d’ailleurs me fait beaucoup moins peur à présent. J’ai eu l’impression de voir la petite fille grandir sous mes yeux, avec ses mots et la retranscription de ses émotions, sous le regard bienveillant et les remarques de celle qu’elle serait plus tard.

J’associais jusqu’ici Simone de Beauvoir à Jean-Paul Sartre (évidemment ! que nous rencontrons d’ailleurs dans ce premier tome), au Deuxième sexe et à la philosophie. Je craignais une lecture trop intellectuelle, voire, « pompeuse ». La lecture de Mémoires d’une jeune fille rangée, premier tome de son autobiographie, me fait revoir tous mes apriori. J’ai même pris conscience à la lecture de ce livre de la difficulté de l’exercice pour un auteur d’avoir a écrire son autobiographie. Jusqu’où se livrer ? Comment partager au juste équilibre son intimité et ses réflexions ?

Je lirai avec plaisir les autres tomes de l’autobiographie de Simone de Beauvoir, ainsi que son livre majeur : le deuxième sexe.

Note Livraddict: 8,06 /10 (18 votes) Tiens, encore un livre qui va rejoindre le topic « remontez-les au classement » sur lequel je livre bataille pour des livres sous-notés ;)

Logo Livraddict

About these ads